Facebook

jeudi 1 décembre 2016

Francois Filllon, l'homme irréprochable, donneur de leçons un de plus...

Ce brave homme a créée une entreprise du temps ou il était encore ministre, une entreprise qui gagne de l'argent et avec seulement deux employés, lui même et sa secrétaire, secrétaire du ministère qui travaille en plus pour l'entreprise privée de Fillon.



Le député fillon est un homme d'affaires : 17600 euros par mois

lundi 28 novembre 2016

Promesses tenues par "Flamby" !

OUI, oui, plusieurs promesses ont été tenues par notre président.  
Français, vérifiez bien à quelle catégorie vous appartenez :
- Si vous êtes homosexuel, le gouvernement vient de vous permettre de vous marier et bientôt d'adopter des enfants, et même de les fabriquer vous-même par personne interposée.

> - Si vous êtes drogué, le ministre de la «santé publique» va mettre à votre disposition des "salles de shoot" et tout le nécessaire indispensable pour que vous ne soyez pas en manque.

> > - Si vous êtes un locataire indélicat, Cécile Duflot vous facilite les choses en réduisant de 3 mois à 1 mois la caution qui était censée couvrir vos loyers impayés.

>  - Si vous êtes un Rom, le gouvernement vous donne accès à plus de professions et en tant que «gens du voyage», beaucoup moins de contrôles vous seront appliqués. Et, contrairement à la loi, même si vous ne pouvez justifier d'aucun revenu, vous pourrez rester en France.
- Si vous êtes "gens du voyage", la CAF participera à l'achat de votre caravane. Vous serez bien sûr exonéré de taxes d'habitation et de taxes foncières, qui sont réservées aux Gadgés, c'est-à-dire, vous.

> - Si vous êtes salariés d'EDF-GDF et SNCF, le gouvernement ne touchera pas à vos fabuleuses retraites, quitte à verser 7 milliards chaque année pour combler le trou de vos caisses.
- Si vous êtes salarié du Secteur Public, c'est à dire "fonctionnaire", Marisol Touraine a supprimé le jour de carence maladie (pour rappel, c'est 3 dans le privé), et cela ne coûtera après tout que 70 millions d'euros.
- Si vous êtes un élu politique, pas de soucis, vous pourrez en toute impunité vous en mettre plein les poches, avec cumul des mandats et exonération d'impôts.
- Si vous êtes un "djeun" petit voyou de banlieue, c'est-à-dire une racaille, Christiane Taubira vous a autorisé à voler tout ce que vous voulez, et agresser qui vous voulez, tant que vous n'êtes pas condamné à 3 ans de prison, vous êtes presque sûr de ne pas les faire.

> - Si vous êtes syndicaliste, vous serez amnistié pour les destructions auxquelles vous vous livrerez en entreprise, par grâce présidentielle à défaut de loi.

> - Si vous êtes étranger, vous allez bientôt pouvoir élire vos propres représentants dans les instances nationales pour défendre vos intérêts spécifiques.
- Si vous êtes un étranger, entré clandestinement de surcroît, on vous demandera de partir, mais on vous logera gratuitement à l'hôtel, on vous nourrira et on vous donnera même de l'argent. Au cas où vous ne voudriez pas partir, on vous donnera tout ça durant de nombreuses années. Et si vous partez et que vous revenez ensuite, vous subirez la même sévère punition à chaque fois.

- Mais, désolé, si vous n'êtes qu'un simple citoyen français "normal", retraité ou non, pratiquant une sexualité normale comme ça se fait encore entre un homme et une femme, que vous ne vous droguez pas, que vous payez régulièrement vos loyers, et que vous n'êtes pas un bénéficiaire d'avantages acquis scandaleux, et qui déclarez honnêtement vos revenus, vous n'intéressez qu'un seul ministère, celui des finances.

Alors là, oui, on s'occupera tout particulièrement de vous. Vous serez l'objet de toutes les attentions !
Et vous devrez financer les gens appartenant à la liste ci-dessus.

DES PROMESSES AINSI, IL FAUT LES DIFFUSER PARTOUT !

dimanche 27 novembre 2016

Pourquoi il ne faut pas voter Francois Fillon

Dans le debat des primaires, rien sur les migrants, et l'immigration en général, rien sur les terroristes et les incivilités de notre quotidien, rien sur la relance et le pouvoir d'achat heu ah non !! là +2 point sur la TVA soit 10 % d'augmentation de la TVA, donc 10% en moins à la fin du mois, rien sur le nucleaire, rien sur l'ecologie, rien sur les petits artisans et les petites entrreprises, juste la suppression de l'ISF pour les 1,7 % de Francais les plus riches et beaucoup d'austérite de la part de Fillon et un peu mois de Jupé. Beau programme...

jeudi 10 novembre 2016

Hillary Clinton a remporté davantage de suffrages que son rival - lemonde.fr

 Une nouvelle fois, le vote populaire s’oppose au résultat officiel. Si Hillary Clinton a perdu l’élection présidentielle, elle peut se flatter, comme l’a souligné mercredi 9 novembre à New York son colistier Tim Kaine, d’avoir été la candidate qui a recueilli la veille le plus grand nombre de votes.

Selon un décompte portant sur 98 % des suffrages, la démocrate a obtenu 59 787 606 voix contre 59 581 585 pour Donald Trump, soit 206 021 voix de plus. Le républicain l’a emporté par le nombre de délégués au collège électoral, critère qui détermine le vainqueur : 290 grands électeurs contre 232 pour Mme Clinton (les 16 délégués du Michigan n’étant pas encore attribués jeudi matin).


La contradiction découle de ce que le système électoral pour l’élection présidentielle aux Etats-Unis ne repose pas sur le suffrage universel direct, mais sur un suffrage indirect. Les électeurs désignent des grands électeurs de leur Etat qui, à leur tour, élisent formellement le président (le 19 décembre).

Hillary Clinton lors d’un discours dans un hôtel de Manhattan, le 9 novembre 2016.
Or, le nombre des grands électeurs alloués à chaque Etat dépend du nombre de ses représentants au Congrès (proportionnel à la population) et de ses sénateurs (2, quel que soit le nombre d’habitants). Cette méthode de désignation avantage les petits Etats. En Californie, un grand électeur représente 590 000 personnes. Dans le Wyoming, 194 000 personnes. Les Etats ruraux et peu peuplés, traditionnellement acquis aux républicains, sont surreprésentés.

A l’exception du Maine et du Nebraska, les grands électeurs sont en outre attribués au vainqueur selon la méthode du « winner-take-all », qui veut que le gagnant emporte tous les délégués. Avec 68 236 voix de retard (sur 5,9 millions), Clinton a perdu les 20 grands électeurs de Pennsylvanie. L’écart entre les deux candidats étant faible dans les grands Etats où elle est arrivée en seconde position, l’ex-First Lady a accumulé les voix mais pas les délégués.

Ce système de contre-pouvoirs a été voulu par les Pères fondateurs et inscrit dans la constitution de 1787. George Washington et ses compagnons voulaient contrebalancer les éventuels excès de la « populace » et protéger les grands propriétaires terriens. D’où la formule caricaturale mais souvent débattue : les Etats-Unis sont « une République, pas une démocratie ».
Dévotion à la Constitution

C’est la cinquième fois, dans l’histoire américaine, que le président élu ne remporte pas le vote populaire : en 1824, 1876 et 1888, et, exemple le plus cuisant, en 2000, quand Al Gore a perdu la Maison Blanche tout en possédant quelque 500 000 voix d’avance sur George W. Bush. Après la défaite du héraut de l’écologie, scellée par la Cour suprême, les critiques ont appelé à modifier le système d’attribution des grands électeurs : en les répartissant entre chacun des candidats selon leurs résultats ou en les attribuant automatiquement au vainqueur du vote populaire national. Selon l’association National Popular Vote, 70 % des Américains seraient favorables à une formule qui garantirait la présidence au candidat arrivé en tête au plan national. Onze Etats, représentant 165 grands électeurs, ont déjà adopté une loi en ce sens, mais il faut 105 délégués de plus pour que la proposition entre en vigueur.


Hillary Clinton a remporté davantage de suffrages que son rival

Pour la 5e fois dans l’histoire américaine, un candidat n’est pas élu bien qu’ayant totalisé le plus grand nombre de voix. La population des petits Etats ruraux traditionnellement acquis aux républicains est surreprésentée.