Facebook

jeudi 24 mai 2018

Jean-Claude Passeron - Ascrossois - Sociologue Francais

Depuis que je suis tout petit j'ai toujours entendu dire de Jean-Claude Passeron (né le 26 novembre 1930 à Nice) que c'était un homme qui avait fait de grandes études, qu'il était professeur à la Sorbonne et rien de plus, qu'il habitait Marseille ou Paris on ne sait pas très bien.


Pour ma part Jean-Claude Passeron c'était un monsieur décontracté toujours habillé en short/sandales, lisant souvent un livre sur la terrasse du restaurant et fumant la pipe.

Depuis quelques années, notamment depuis le traité de Maastrich en 1992 je me pose des questions sur la répartition des richesses, qui devient riches, comment, de combien sont riches les riches, combien faut il gagner pour être riche, et surtout quels sont ceux qui ont le moins de chance de devenir riches qu'est ce que la classe moyenne, quelle politique pourrait amener à une meilleure répartition de la richesse mondiale....
Dans le père Goriot, le roman de Balzac : Vautrin dit à Rastignac qu'il ne sert à rien de travailler et être honnête, il faut mieux se marier à une riche jeune fille.



De fil en aiguille, j'ai commencé par lire la "République de Platon", puis tout les discours Socratiques de Platon. J'ai été déçu d'apprendre que dans "Le Criton" Socrate attendait son exécution. Il avait été condamné à mort et à boire la ciguë.

De là j'ai commencé à comprendre que notre soit disant démocratie n'en est pas vraiment une, que  la véritable démocratie impose du tirage au sort (comme dans les cours d'assises) plutôt que des élections et des partis politiques. 


J'ai ainsi découvert Etienne Chouard et j'en suis arrivé à lire des prix nobel d'économie comme Eugène Joseph Stiglitz et "La richesse des nations" d'Adam Smith et plus récemment un économiste français  Thomas Piketty avec le Capital au 21 ième siècle.

Extrait du livre de Thomas Piketty "Le capital au XXI siécle" : 




Et bien voilà que dans le dernier cinquième du livre, livre qui fait plus de 900 pages, Thomas Piketty parle (page 779) de Jean-Claude Passeron et du livre qu'il à co-écrit avec un autre sociologue. 

Et là je me suis dit mais bon sang, ce gars est d'Ascros il ne manquait plus que Piketty mentionne le nom de notre beau village, il ne l'a pas fait.

Il faut savoir que Piketty est lu et écouté dans le monde entier, que Stiglitz le prix nobel d'économie en parle dans ces livres, que le "Capital au XXI siècle" est un livre qui sert de base à tous les étudiants et professeurs d'économie.



De là j'ai commencé à faire des recherches sur internet sur Jean-Claude Passeron, je suis tombé sur Wikipédia et sur quelques vidéos. 

Les vidéos très anciennes sont complètement indigestes pour le commun des mortels (On dirait du Einstein quand il t'explique la théorie de la relativité restreinte) , on y comprend rien, Jean-Claude Passeron y parle de sociologie pour des sociologues, de ce qu'est ou devrait être la sociologie mais sans jamais se mettre à la hauteur d'un public novice, pour qui du reste la vidéo n'est pas destinée, j'ai écouté plusieurs fois rien, il n'est rien sorti, je n'ai absolument rien appris ni compris, je regardais le temps défilé....puis je me suis remis à travailler.

Je suis tombé aussi sur des extraits de France Culture plus récents de 2016.





Et là en écoutant ce podcast je me suis dit qu'il allait peut être parler un peu d'Ascros, que nénni, il n'en parle pas directement, il parle de l'arrière pays, de 1100 m d'altitude mais jamais, jamais il ne prononce le nom de notre village, j'ai trouvé cela triste, très triste et je lui demanderais pourquoi si j'en ai l'occasion un jour prochain.

Moi quand on me dit ou tu vas dans la montagne je donne immédiatement le nom du village, j'en suis fier, je suis fier de venir de ce petit village, d'y aller en vacances d'y emmener mes amis...

Voilà c'est tout ce que je peux dire de cet homme très discret, humble, qui n'étale pas son savoir, à tord je trouve, car je pense que ce doit être quelqu'un d'intelligent et d’intéressant, il à 88 ans, si vous le voyez à Ascros ne manquez pas de le saluer. J'achèterais probablement son livre "Les Héritiers" en espérant qu'il est écrit de façon à être compris par des personnes qui n'ont pas fait Hypocagne et qu'il me le dédicacera.

1 commentaire: