Facebook

mercredi 28 juin 2017

Phénomène de chutes de grêle


 Des grêlons gros comme des balles de ping-pong sont tombés à Ascros.

Deux passages orageux se sont abattus sur les Alpes-Maritimes ce mercredi après-midi, entraînant localement de la grêle, notamment dans l'arrière-pays.


D'après les images satellites de Météo France, un premier épisode orageux a touché le département à la mi-journée, entre 12 heures et 14 heures. Épargnant le littoral entre Cannes et Eze.
La grêle est tombée sur plusieurs villages de l'arrière-pays, notamment à Touët-sur-Var.
A Ascros, vers 12h30 l’orage de grêle d’une violence inouï a tout détruit. Pendant prêt d’une demi-heure des grêlons gros comme des balles de ping-pong s’est abattu sur la commune réduisant à néant le travail des agriculteurs, cabossant toutes les véhicules des Ascrossois, faisant exploser les pares-brises, trouant les toitures, inondant les habitations. Des dégâts considérable.

De fortes rafales de vent ont été enregistrées: jusqu'à "135km/h à Sospel et 104 km/h à Levens", détaille-t-on du côté de Météo France.
"Une deuxième vague orageuse, avec des pluies intenses et localement de la grêle" a frappé les Alpes-Maritimes un peu plus tard dans l'après-midi, vers 16 heures. Touchant cette fois brièvement le littoral.
A 17h15, le passage orageux "se déplaçait vers Menton, en perdant en intensité."
Quelques pluies pourraient encore tomber dans la soirée. "Des averses, moins intenses, arrivent du Languedoc-Roussillon", précise un météorologue de Météo France.


La Préfecture des Alpes-Maritimes rappelle que les dégâts causés par la grêle n'entrent pas dans le champ d'application de la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982 modifiée relative à l'indemnisation des victimes de catastrophes naturelles.


Ces événements relèvent uniquement du champ assurantiel et sont assurables par une couverture "tempête, grêle et poids de la neige" proposée et souscrite auprès des compagnies d'assurance.

Il est donc conseillé aux personnes touchées par ce phénomène de se rapprocher au plus tôt de leur assureur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire