Facebook

mercredi 13 août 2014

Les Echos - France : les soldes et l'alimentaire font chuter les prix à la consommation en juillet

   Claude Fouquet / Journaliste |

Les prix à la consommation ont baissé de 0,3 % en juillet. Sur un an, l'inflation reste stable à 0,5 % en rythme annuel. Son plus bas niveau depuis novembre 2009.


 En plein débat sur la déflation , voilà sans doute un chiffre qui alimentera les débats. Selon l'Insee en effet, les prix à la consommation ont reculé de 0,3% en juillet en France. En rythme annuelle l'inflation reste cependant stable à 0,5 % ce qui constitue son plus bas niveau depuis novembre 2009.
Cette baisse si elle risque d'inquiéter n'est cependant pas une surprise. Et la plupart des économistes l'avaient anticipé avec plus pou moins de pertinence. Ainsi, la vingtaine d'économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne que l'indice des prix harmonisé (IPCH), le seul qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, en baisse de 0,4% en juillet et en hausse de 0,6% sur un an. Ce qui correspond aux résultats annoncés par l'Insee.
Selon l'Insee, la baisse de l'indice mensuel "résulte, pour l’essentiel, des variations de prix saisonnières : en particulier du repli des prix des produits manufacturés en raison des soldes d’été , et de ceux des produits alimentaires frais en lien avec une offre abondante" de ceux de saison.

La météo a fait baisser les prix des produits frais

"En raison de conditions climatiques plus favorables du début d’année comparativement à l'an dernier, les prix des produits frais reculent aussi sur un an (—9,0 %)" précise de fait l'Insee. De même, hors produits frais, "les prix de l’alimentation diminuent de 0,1 % en juillet 2014 (comme en juin 2014) et de 0,2 % sur un an", expliquent aussi les statisticiens publics.
Une baisse modérée qui masque cependant des reculs importants pour certains produits tels que les aliments préparés pour enfants et les produits diététiques (-6,1 % sur un an), les boissons non alcoolisées (-2,3 %), le sucre, les confitures, le chocolat, les confiseries et les produits glacés (-2,2 %).


 

L'effet des soldes d'été

Sans surprise aussi, "les prix des produits manufacturés se replient de manière saisonnière en juillet en raison, principalement, des soldes d'été (—2,9 % en juillet 2014 après —2,8 % en juillet 2013 ; —1,3 % sur un an)" expliquent encore l'Insee.
Les baisses de prix concernent surtout l’habillement et les chaussures (—13,4 % ; —1,8 % sur un an), la maroquinerie et les articles de voyage (—6,3 % ; —1,0 % sur un an), l'ameublement (—3,4 % ; +0,4 % sur un an), les articles de ménage en textile (—2,9 % ; —1,3 % sur un an) ainsi que l'horlogerie et la bijouterie (—2,0 % ; —2,3 % sur un an).
"Les soldes entretiennent également la baisse tendancielle des prix des équipements audio-visuels, photographiques et informatiques (—1,4 % ; —7,2 % sur un an)" soulignent l'Insee..
Pour le reste, les statisticiens publics notent une hausse "saisonnière" des prix des services (1,1 %) que l'on constate chaque année avec le début des vacances d'été. Ainsi qu'une progression de 0,1 % (+0,7 % sur un an) des prix de l’énergie "du fait d’un rebond des prix des carburants".
A 0,8 %, l'inflation allemande est au plus bas depuis 4 ans
L'inflation s'est bien établie à 0,8% en juillet sur un an en Allemagne, son niveau le plus bas depuis plus de quatre ans, selon un chiffre définitif publié mercredi par l'Office fédéral des statistiques.
Ce chiffre confirme la première estimation donnée fin juillet et marque un plus bas depuis février 2010. Entre juin et juillet, les prix ont augmenté de 0,3%, précise l'Office.
Les prix de l'énergie ont largement contribué au ralentissement de l'inflation, avec un recul de 1,5% sur un an.
La Bundesbank attend pour cette année une inflation à 1,1% en Allemagne, loin du niveau jugé souhaitable par la Banque centrale européenne (BCE), d'une hausse des prix proche de 2%.
L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) reste à 0,1% sur les douze mois à fin juillet, le même niveau qu'à fin juin.
L'inflation hors tabac se situe elle à 0,4% en rythme annuel, contre +0,3% le mois précédent.

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0203701015923-france-les-soldes-et-lalimentaire-font-chuter-les-prix-a-la-consommation-en-juillet-1032729.php?W2qEUiz3gGoc03SJ.99

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire