Facebook

jeudi 7 août 2014

L'argent - Toujours l'argent - seulement l'argent - rien que l'argent...

Et voilà, depuis 30 ans, c'est l'argent qui est au cœur de 100% des affaires politico-médiatique !!

Bravo Mediapart !!!

Encore un bel article de Mediapart le seul journal intègre avec de véritables journalistes.

 

 

 

Une centaine de parlementaires ont gagné 6 millions d'euros dans le privé en 2013

|  Par Yannick Sanchez et Regards citoyens
Les déclarations d'intérêts publiées sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique révèlent que 124 parlementaires ont récolté ensemble en 2013 au moins 6 millions d'euros de revenus dans le privé.

C'est l'un des enseignements de la toute première opération de transparence à laquelle se sont soumis les 925 parlementaires français (348 sénateurs et 577 députés) : d'après un décompte de Mediapart, 124 parlementaires ont perçu 6,1 millions d'euros dans le secteur privé en 2013. Plus d'un dixième des parlementaires français sont donc concernés. Ce décompte provient du calcul de l'ensemble des montants versés hors mandats électifs (député, maire, conseiller général ou régional, président d'un établissement public de coopération intercommunale).
Une trentaine d'entre eux, qui déclarent gagner plus de 60 000 euros par an dans le privé, perçoivent plus de revenus issus du privé que d'indemnités parlementaires (5 108,27€ mensuels net). Ces revenus sont très inégalement répartis selon les élus. Une quinzaine de parlementaires perçoivent ainsi, à eux seuls, la moitié des 6 millions d'euros évoqués, ce qui prouve que l'argent du privé, sans être marginal, est loin de concerner l'ensemble des deux hémicycles. Il n'en demeure pas moins que ce constat peut aujourd'hui intriguer quant aux situations de conflit d'intérêts dans lesquelles les parlementaires concernés peuvent se retrouver.
Plus du dixième des parlementaires déclarent occuper un ou plusieurs emplois en plus de leurs mandats. Parmi eux : 32 avocats, 30 enseignants, 17 dirigeants d'entreprise, 13 médecins, 13 agriculteurs et… 17 retraités. Cela ne prend néanmoins pas en compte les chargés de cours ponctuels tels que le député-maire de Tourcoing Gérald Darmanin (UMP), qui n'hésite pas à préciser avoir donné huit heures de cours « à titre gratuit » à l'université Lille-2.

La suite sur mediapart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire