Facebook

jeudi 10 juillet 2014

Histoire - Jean Jaurès

Dire que beaucoup de personnes s'en prétendent ses héritiers...

Alors que je parcours brièvement sa fiche sur Wiki Pedia, déjà je suis sous le charme de sa formidable carrière... wouaou !!dire que je fais sa découverte à 49 ans !!! mais quel lignard je suis !!

Jean Jaurès est un homme politique français, né à Castres le 3 septembre 1859 et mort assassiné à Paris le 31 juillet 1914.

C’était quelqu'un qui avait une vision supérieure des choses, il voyait loin, il voulait l'unité de tous les humains, c'était un pacifiste, il était contre le service militaire long de 3 ans. Il était aussi contre la guerre qui s’annonçait déjà et qui arrivera et qu'on appellera alors la grande guerre celle de 14-18...

Il est mort si rapidement que dans la nuit même après sa mort un moule de son visage sera réalisé afin que son âme puisse avoir un visage pour l'éternité.

Il faut savoir que dans les années 1892 le patronat est extrêmement brutal, la protection ouvrière illusoire voire inexistante, le syndicalisme n'en est qu'à ses début. Il n'hésite pas à défendre la cause ouvrière et il se joint aux grévistes de la mine. Il approuvera également une initiative pour créer une usine de verre (verrerie) ouvrière, dirigée par des ouvriers, il encouragera les coopératives et le syndicalisme.. C'est de là que Jaures prendra conscience que le peuple quand il est uni peut faire changer les choses. Il est très intelligent, issue de la bourgeoisie c'est un agrégé de philosophie, c'est pas rien...C'est une science à lui tout seul diront ceux qui le côtoient.

Jaurès ne supporte pas l'injustice, on le retrouvera aux cotés des paysans russes, des ouvriers allemand, du prolétariat français car à leur égard l'injustice sociale est impitoyable.

Suite à un article retentissant d'Emile Zola il se rendra compte de l'innocence de dreyfus, Jaurès jouera alors un rôle essentiel dans la défense du capitaine, injustement condamné de trahison; il pointera l'antisémitisme dont est victime le capitaine Alfred Dreyfus. Il sera l'un des plus ardents défenseur avec Aristide Briand (prix Nobel de la Paix et député socialiste français) à l'assemblée nationale de la loi de séparation de l'église et de l'état, ce qu'on appelle aujourd'hui la laïcité.

On va voir au cours de quelques articles que ce monsieur est un grand monsieur et que tous les autres qui se prétendent ses descendants sont des canailles tout simplement, des escrocs, des cupides, des voyous alors que lui c'était presque un saint homme.

Je confluerais en disant, que son assassin a été acquité et la femme de Jaurès a été comdamné a payer les frais de la procédure judiciaire visant à sauver l'honneur de Jean Jaurès son époux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire