Facebook

vendredi 21 mars 2014

Sante Nature Innovation - L'Europe autorise l'aspartame et interdit la cannelle

L'Europe autorise l'aspartame et interdit la cannelle

Chère lectrice, cher lecteur,

L'Union Européenne déclare que l'aspartame est inoffensif [1]. Vous pouvez en consommer autant que vous voulez. Par contre, elle veut fortement limiter la quantité de cannelle autorisée. Les habitants des pays d'Europe centrale et du Nord qui ont toutes sortes de pâtisseries traditionnelles à la cannelle vont devoir y renoncer.

L'association des boulangers du Danemark a annoncé la fin du « rouleau à la cannelle », qui était presque un symbole national [2].

Reste-t-il à l'Union Européenne la moindre crédibilité, après cela ?

La cannelle est une bonne épice

Toutes les épices ne sont pas bonnes pour la santé, mais la cannelle fait partie de celles qu'il faut ajouter le plus souvent possible dans sa cuisine.

La première raison est que son goût est vraiment excellent : elle a une saveur chaude et envoûtante, un goût très doux et une odeur parfumée qui s'accorde aussi bien aux plats sucrés qu'à de nombreux plats salés.

Gâteaux au chocolat, salades de fruits, crèmes-desserts tout comme vin chaud, thé, tisanes et de nombreuses viandes en sauce gagnent énormément à être agrémentés de cannelle. (la suite ci-dessous)

Annonce spéciale

Le saviez-vous?
L'aspartame a été interdit aux États-Unis

L'aspartame a été découvert en 1965 par la société Searle. 

En 1974, la FDA, agence de sécurité sanitaire américaine émet des doutes sur l'innocuité de l'aspartame. 

En 1979, sa commercialisation est suspendue après la découverte d'un effet carcinogène. 

En 1981, Donald Rumsfeld, président de la société Searle intègre le gouvernement. Il fait alors nommer un nouveau président à la tête de la FDA, l'aspartame retrouve le chemin des supermarchés et le succès qu'on lui connait  jusqu'à aujourd'hui... en dépit de votre santé.

Retrouvez votre dossier complet sur l'aspartame dans le numéro du mois de mars d'Alternatif Bien-Être.

Rendez-vous ici pour en savoir plus.


Suite de la lettre de ce jour :

De nombreux bienfaits pour la santé

Ajouter de la cannelle aux plats sucrés est une bonne idée car plusieurs études chez l’animal et chez l’homme indiquent que la cannelle serait efficace contre le diabète de type 2 ; elle ferait baisser la glycémie en rendant plus sensible à l’insuline. Ces recherches préliminaires montrent que c’est précisément l’un des constituants de la cannelle, le methy-hydroxychalcone, qui améliorerait la sensibilité de l’organisme à l’insuline. De plus, la cannelle est antiseptique, antivirale et anti-fatigue. Elle détruit de nombreuses bactéries pathogènes in vitro. Elle est donc un antiseptique polyvalent, anti-infectieux et antibactérien.

En outre, la cannelle réchauffe le corps en cas de refroidissement, en stimulant la circulation sanguine. Ce qui explique qu’elle soit parfois utilisée en infusion pour combattre un rhume, une grippe ou une bronchite.

Elle nous aide à digérer. En effet, les fibres constituent plus de la moitié du poids de la cannelle moulue. Ainsi, une portion aussi petite que 2 g de cannelle renferme 1,3 g de fibres. Raison de plus pour en ajouter dans les pâtisseries à base de farine blanche.

Pas d'effets négatifs observables

« Une personne normale devrait manger tellement de pâtisseries à la cannelle pour en souffrir, qu'elle mourrait certainement d'obésité avant de ressentir les effets secondaires de la cannelle », a déclaré le député européen Paul Nuttall, opposé à cette nouvelle réglementation imbécile.

On ne peut qu'être d'accord avec lui : s'il y a lieu de vouloir diminuer la consommation de pâtisseries à la cannelle, c'est à cause du sucre et des céréales raffinées qui en font des bombes à glycémie, non à cause de la cannelle !

Aucun effet secondaire négatif de la cannelle n'a jamais été remarqué dans les populations asiatiques, qui en consomment pourtant environ 10 fois plus que les Européens, notamment avec le curry.

Un bon point pour l'Europe

Cette législation absurde pourrait toutefois avoir un effet positif : rappeler qu'économiser sur la nourriture n'est en général pas une bonne idée (surtout si c'est pour dépenser plus en gadgets électroniques et vidéos).

A l'origine de cette initiative européenne contre la cannelle, il y a une étude américaine et saoudienne de 2013 qui a révélé que la cannelle utilisée par les industriels peut présenter un risque pour le foie [3].

En effet, il y a deux sortes de cannelle : la vraie cannelle (cinnamom verum) qui est chère et qui vient de Ceylan, des Seychelles et de Madagascar. Cette cannelle est aussi la meilleure au goût, et elle n'est pas dangereuse du tout.

A cause de son coût, elle est malheureusement remplacée en général dans les pâtisseries et sodas industriels par de la cannelle « cassia », qui contient 63 fois plus de coumarine, la substance potentiellement dangereuse pour le foie.

Apprenez à choisir la bonne cannelle

Il est très difficile pour le consommateur de faire la différence entre la bonne et la mauvaise cannelle, quand vous l'achetez en poudre.

En revanche, en bâton, la cannelle cassia (mauvaise) se reconnaît tout de suite : elle est brune et formée d'une seule grosse couche d'écorce enroulée.

La bonne cannelle (cannelle de Ceylan) est jaune et les bâtons sont formés de fines couches enroulées.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

******************************
Publicités :

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce à Alternatif Bien-Être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable) .

Attention danger : Vous avez au moins 3 chances sur 5 de mourir d’une « maladie du mode de vie » liée à l’alimentation, au manque d’activité ou au tabagisme. C’est le constat alarmant d’une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais vous avez aussi 80% de chances d’éviter ces maladies voire de les guérir en adoptant certains réflexes simples et peut-être inconnus de votre médecin. Découvrez-les sans attendre dans cette vidéo.

Découverte : Il aura fallu trois générations de médecins-chercheurs pour que ces traitements révolutionnaires vous soient enfin accessibles. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

******************************

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

******************************

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire