Facebook

mardi 1 octobre 2013

Souvenirs : Il y a un an Jean-Marc nous quittait.

Mes Chers amis, chers amis d'Etienne Lungery et de sa famille, ayez une pensée chaleureuse et amicale pour lui que je viens d'avoir au téléphone et qui est encore, et le sera à jamais, très affecté par la perte de son fils Jean-Marc (sur la photo ci-dessous Jean-Marc est le 1er en haut en partant de la droite). Je ne doute pas que tous ses proches sont aussi et pour certains peut être même davantage toujours très affectés.

Les 60 ans du boss à Jean-Marc - 19 janvier 2006
Cet été alors que je badais sur la place en compagnie de mon père et de quelques amis dont Charlie Paccino j'ai remarqué l'absence d'Etienne, j'ai toujours bien aimé Etienne il me fait penser à Fernandel et aux films de Pagnol, j'ai remarqué que son petit appartement derrière la place du village avait le rideau tiré...
Avec Charlie on s'est dit "Etienne ne viendra pas cet année..." et pour cause...





Jean-Marc a quitté ce monde il y a bientôt 1 an, c'était le 24 novembre 2012. Un samedi.
Le temps passe vite mais pour son papa le temps et la vie ont pris une autre forme.

Je me suis décidé à prendre des nouvelles d'Etienne bien qu'aillant eu une rentrée des classes assez difficile...bref! c'est rien à comparé de la douleur d'un fils absent.

Cette année pour la Saint Donnât 2013, Etienne et son épouse ne sont pas venus à Ascros, suite à ce choc épouvantable lié à la perte d'un fils.
Etienne s'est peut être laissé enfermé et isolé dans la tristesse et la douleur si bien que ses amis l'ont un peu vite oublié et du coup des ennuis de santé et une baisse du moral se sont greffés puis enchaînés dans une spirale douloureuse.

Je sortais à peine de l'adolescence, je n'avais pas 20 ans, je possédais une vieille Peugeot 104 dont je devais y changer l'embrayage, j'étais un jeune tout fougueux, sans argent ou très peu comme la majorité des étudiants.. "tout coûte cher quand on a rien...", et bien... Etienne m'avais gentiment proposé de m'aider, il me dit "Achète ton embrayage et viens chez moi je t'expliquerais comment faire". Pour moi c'était super car du temps j'en avais à revendre...
Ce n'est rien, c'est juste du temps qu'il m'a donné et bien je m'en souviens encore 28 ans après... et je m'en souviendrais toute ma vie car j'ai cette capacité là de me souvenirs du bien qu'on me fait plus facilement que le mal, et Etienne ainsi que sa famille fera toujours partie de mes bons souvenirs.

Alors vous qui êtes son ami, vous qui êtes leurs amis rappelez vous de vos bons souvenirs avec lui, chez eux, souvenez vous d'Etienne dans toute sa grandeur, dans tous ses états et surtout le dernier et le plus triste et souvenez vous que dans quelques semaines ce sera le plus triste anniversaire qu'il devra traverser pour la première fois...

PS : Il m'a été difficile de trouver une photo de Jean-Marc,dans mon entourage direct personne n'en avait, j'ai alors eu l'idée de me rendre chez PointS, là ou il travaillait, et c'est son boss, Jean-Marie et ses collègues de travail qui mon donné la copie numérisée de piètre qualité certes d'une photo, mais voilà c'est tout ce que j'ai trouvé et ca a été très compliqué pour l'obtenir puisque j'ai du me rendre 8 fois chez PointS...
Chez PointS ses collègues m'ont dit tout le bien qu'ils pensaient de Jean-Marc et de sa disparition prématurée...




Nous venons d'apprendre le décès de Jean-Marc Lungeri cette nuit du 24 novembre 2012 à l'age de 56 ans seulement, son cœur s'est arrêté de battre subitement alors qu'il se trouvait à l’hôpital depuis lundi pour un infarctus qui lui aura été fatal.

Jean-Marc était un ami de ma famille c'était aussi notre marchand de pneus, il travaillait chez PointS en temps que responsable de l"établissement de Nice St Roch, nous avons passé des fêtes et de nombreux repas ensembles, nous adressons toutes nos condoléances à ses parents Georgette sa maman, à Étienne son papa et sa sœur Patricia ainsi qu'à son épouse Andrée et sa fille Stéphanie.

Jean Marc a toujours été et sera toujours dans nos souvenirs un grand passionné d'automobiles, il était très fort dans ce domaine tout comme son papa d'ailleurs et tous deux m'ont dépanné plus d'une fois à Ascros.

Jean-Marc a débuté dans la vie professionnelle chez le plus grand carrossier de Nice, Albax ou très vite il en est devenu le chef d'Atelier et quelques années plus tard il sera débauché par une autre grande enseigne de Nice ou il deviendra responsable d'un des établissements PointS. Il faisait partie de ces personnes qui arrivent à se bâtir  un statut dans la vie.

Jean-Marc avait sa maison juste à coté de la mienne à Ascros, si bien que les rares fois ou il y venait on se voyait, c'était un garçon gentil, il aimait la rigolade il appréciait de temps en temps une bonne partie de pétanque et toujours dans la joie et la bonne humeur.

Il a toujours eu des ennuis de santé qui l'on empêchés d'avoir une vie sereine mais il s'en est toujours sorti, pas cette fois hélas.

 PS : si quelqu'un pouvait me transmettre quelques photos car je n'en ai pas.




La seconde partie de ce message a été ajoutée le 8 Avril 2013 par son papa :

Je me permet d'ajouter cette jolie lettre, extrêmement émouvante, qu'Etienne Lungeri a affiché sur la place d'Ascros suite à la perte de son fils, d'un ami de la famille HIRTH, Jean-Marc Lungeri :

La perte de mon cher fils Jean-Marc que vous connaissez tous a changé ma vie à jamais.

Lorsque je repenserai à cette triste journée qui s'achève et dont je ne me consolerai jamais, je me souviendrai aussi de vous tous autour de nous réunis en ce jour dans la peine. Je reverrai vos visages et yeux rougis et le bel Hommage rendu à "Mon Petit" par tout son village qu'il aimait tant. Je n'oublierai jamais la pluie et le long chemin qui vous a tous mené à lui. 
Je suis certain que votre présence et votre amitié l'ont réchauffé un peu, et tout doucement accompagné, tout en apportant tant de réconfort à toute la famille.

"Les Souvenir, c'est la Présence invisible" Victor Hugo.
Souvenez-vous de Jean-marc chacun à votre façon comme vous l'avez connu.

On dit souvent que l'Hommage que l'ont reçoit est à l'image de ce que l'on a été.
Lorsque je me suis retourné et que je vous ai tous vus, "Vous Mon Village", je me suis senti plus fort, comme porté par quelque chose, par ma Terre, là où j'ai vécu, là où j'ai grandi et où Jean-Marc a écrit de belles pages de sa vie.

Je vous remercie tous pour votre soutien, votre présence, vos fleurs et je n'oublierai jamais...


Etienne LUNGERI

PS : je ne sais pas vous, mais pour moi cette lettre d'adieu d'un père à son fils, reste très difficile à lire...

J'ajouterais une dernière anecdote concernant Jean-Marc :

Un soir de festin alors que j'étais tout jeune, ce devait etre dans les années 80 je ne conduisais pas encore, sur la route entre Toudon et Ascros , Jean-Marc nous avait offert un petit spectacle de rallye qu'il aimait tant au volant de son Opel GTE ou Opel Kadet si je me souviens bien qu'il faisait glissé sur le gravier pour notre plus grand plaisir des yeux, c'était ca Jean-Marc, pret à prendre tout les risques (des risques calculés) pour faire plaisir à ses amis. Une autre fois mais là je n'y étais pas on me la raconté, il n'avait pas hésité à couper la route par le raccourcis de Saint Antonin qui part de la descente pour aller a la chèvrerie et qui rejoint la route principale en direction du Pali, personne avant lui n'avait encore osé le faire, cela lui avait permis de doubler la voiture qu'il talonnait sans pouvoir la dépasser et depuis une barrière à été installée...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire