Facebook

vendredi 24 février 2012

L'improglio autour de Veolia et de Borloo

Extrait de La Mare aux Canards du 22 02 2012 :

Henri Proglio ne supporte plus le successeur qu'il s'est choisi pour Veolia. Avec la bénédiction de l'Elysée, il voulait y placer son copain Borloo.

Le succés a depassé toutes ses espérances.

C'est un vaudeville ridicule qui montre l'état d'un certain capitalisme à la française. telle a été la réaction d'un banquier américain en apprenant que l'ancien ministre et avocat d'affaires Jean Luois Borloo pourrait s'installer à la présidence de Veolia numero 1 mondial de l'eau et des services aux collectivités. Et ce au terme d'un complot mené, avec la bénédiction de l'Elysée, par l'actuel pdg d'EDF et ancien patron de Veolia, Henri Proglio.

(3 à 4 millions d'euros de salaires net annuel + stock option + prime chapeau etc etc etc)

Pour bien gouter la saveur de ce vaudeville, il convient d'abord d'en planter le décor et de revenir plus de dix ans en arrière.

Lors du nauffrage de Vivendi sous Jean-Marie Messier, Henri Proglio, grace à son ami Dominique Strauss Kahn (tient encore lui) et a l'appui de chirac, parvient à sauver sa présidence de Vivendi environnement (devenu depuis Veolia) qui acquier alors son indépendance. Arrive 2007 : Proglio, le chiraco-strausskahnien, prend le virage à droite toute avec Sarko en catastophe et n'oublie pas d'aller sabrer le champagne au Fouquet's (la fameuse brasserie populaire de Estrosi et Barbelivien)

Action à la ramasse

Divine surprise : son viel ami Jean Louis Borloo, dont il emploie l'un de ses moutards, devient numero 2 du gouvernement, et Henri proglio se met à rever de la presidence d'EDF. Grace à Borloo et à Sarko, ce sera chose faite en novembre 2009.

(Je vous passe l'emission TV ou Sarko nous racconte que Proglio est un grand patron dont la France peut etre fiere)

Pour lui succeder à Veolia, il choisit son daupin, Antoine Frérot et tres vite les rapports entre les deux hommes se degradent. Proglio dont Veolia est le bébé n'apprecie pas que Frérot passe son bilan à la paille de fer et se repande dans le totu Paris en amabilites sur sa gestion passée. Sans oublier de souligner l'endettement catastrophique qu'il lui a laissé, 15b milliards d'euros. Depuis cinq ans, le couirs de l'action Veolia n'a cesse de plonger : mois 83 %.

En 2011, le tire realise la pire performance du CAC40, Antoine Frérot doit proceder à deux avertissements sur resultat et en decembre, il lance un plan de restructuration qui peine à convaincre les marches. Lors d'un coseil d'administration programme le 29 fevrier il a prevu d'annoncer une perte de plusieurs centaines de millions d'euros pour l'exercice 2011.

La coupe est pleine pour Henri Proglio. Depuis deux semaines le pdg d'EDF multiplie les contacts avec les administrateurs de son ancienne maison, restes proches de lui. Il leur propose une operation en deux temps : debarquement de Frerot lors du conseil d'administration, le 29 fevrier, puis nomination de Jean-Louis Borloo par le comite ad hoc. L'Elysee, qui ne sait comment recompenser Borloo d'avoir eu le bon gout de renoncer à la presidentielle, est mis dans la confidence.

Un feu vert est il donne directement par Sarkozy ? seul Proglio pourrait le confirmer. L'intello-Affairiste Alain Minc, qui etait le conseiller de Jean Azema, ex-president de Groupama (troisieme actionnaire de Veolia apres la Caisse des depots et de la maison dassault), s'en mele à son tour.

Démentis Sinceres :

Jeudi 16 fervier, l'un des administrateur contacte par Proglio, que révulse la grossierete du complot, previent Antoine Frérot et les dirigeants actuels de Veolia. le lendemain, Jean Louis Borloo, qui croit encore à sa bonne fortune, avertit, sous le sceau du secret, plusieurs responsables du Parti radical qu'il va les quitter pour Veolia. Aussitot, l'affaire commence à fuiter dans les rédactions parisiennes. Le Lundi matin, elle fait la une dans toute la presse. S'ensuit une volée de démentis. Sarko, Minc, Proglio, Borloo et autres jurent qu'il ne sagit la que de rumeurs, de billevesees et d'horribles mensonges. A l'annonce que l'ancien ministre de l'Ecologie pourrait prendre en main le destin d'une telle entreprise, le titre Veolia perd 3,09%. Il n'en avait guère besoin.

Francois Hollande et Francois Bayrou ne laisse pas passer cette occasion de denoncer les petits arrangements entre amis de la Sarkozye. Président de la commission des finances, le socialiste Jerome Cahuzac assure, sur BFM, que les quataris, quatriemes actionnaires de Veolia, ont ete incites par l'Elysee à soutenir l'operation Proglio-Borloo. Re-deentis indigne de l'Elysee et des porte parole du candidat-president.

Resultat de cette brillante manoeuvre : Jean Louis Borloo va devoir rester à la tete du fantomatique parti radical et Antoine frerot est pratiquement assure de conserver son poste au moins jusqu'a l'election presidentielle et a la prochaine assemblee generale dse actionnaires de Veolia prevue en Juin.

Quand à henri Proglio, qui s'etait deja illustre dans la guerre contre Areva et Anne Lauvergeon, il peut se flatter d'etre parvenu à destabiliser l'un des rares champion industriel que compte encore la France et qui emplois 300 000 salaries.

Article de Jerome Canard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire