Facebook

mercredi 19 octobre 2011

La droite Francaise à la dérive !!!

Selon le gouvernement, la pauvreté baisse en France. Pas selon l'Insee

Selon le gouvernement, la pauvreté a baissé en France. Un rapport du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, dévoilé par Libération [lien abonnés], affirme en effet qu'elle recule depuis 2008 :
« La proportion de pauvres dans la population est passée de 13,1% en 2006 à 11,8% en 2009. »
On comptait, selon le rapport cité par Libération, 7,5 millions de pauvres en 2007 et 7,1 millions en 2009.
Mais les associations de lutte contre la pauvreté, loin de se féliciter, accusent le pouvoir d'avoir eu recours à des calculs fantaisistes pour aboutir à ce résultat. Elles soulignent que l'Insee, dont les calculs font jusque-là référence, considère que la pauvreté a augmenté : en 2009, on comptait 8,2 millions de pauvres, contre 7,8 millions en 2008.

Selon Emmaüs, la situation s'aggrave en France

L'Insee calcule le nombre de pauvres par une valeur relative : le rapport du revenu au salaire médian. Le seuil de pauvreté évolue dans le temps, en fonction du salaire médian ; le rapport, lui, se base sur une valeur absolue de pauvreté monétaire, choisie à la date T.
Dans un communiqué, Emmaüs France constate que la situation s'aggrave au quotidien :
  • croissance du surendettement des ménages ;
  • augmentation du nombre de personnes à la rue ;
  • explosion du nombre de repas servis annuellement par les associations ;
  • aggravation du chômage des jeunes et des seniors...
Emmaüs France, dénonce un « jeu comptable malsain » :
« Cette manipulation est dangereuse car elle prétend valider une politique qui pourtant n'aide en rien les plus démunis, bien au contraire... Pensons à la casse de tous les dispositifs sociaux (formation, santé, insertion), lesquels devraient au contraire permettre à la France d'amortir les effets de la crise... La politique menée aujourd'hui n'est pas favorable aux plus démunis : elle vise à combattre les pauvres et non les causes de la pauvreté. »
Le gouvernement s'était fixé l'objectif de baisse d'un tiers de la pauvreté en cinq ans. Ce rapport annuel est censé faire le suivi de cet objectif...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire